Comment animer une rencontre de section en toute sécurité – LIGNES DIRECTRICES]

Liste de vérification pour animer une rencontre de section en toute sécurité malgré la COVID-19 [LIGNES DIRECTRICES]

Dans le cadre de la reprise des activités scoutes de votre groupe ou de votre section, vous devez respecter certaines exigences afin de limiter le risque de transmission de la COVID-19 chez les jeunes, animateurs, parents et autres personnes.

La norme Modification des programmes et activités en cas de pandémie décrit en détail les exigences spécifiques de Scouts Canada pour soutenir la préparation et la réalisation d’une rencontre de section pendant la COVID-19. Elle souligne également les prochaines étapes. Nous prévoyons que ces normes seront en vigueur jusqu’à nouvel ordre de la part des autorités sanitaires fédérales, sûrement jusqu’à ce qu’un vaccin soit disponible.

Cette liste de vérification vise à appuyer les bénévoles responsables et les commissaires de groupe dans l’élaboration d’un plan spécifique à leur section pour la mise en œuvre d’un programme qui respecte ou surpasse les exigences décrites dans les normes, et qui respecte les règlements provinciaux.

Remarque : Ce document comprend des dispositions relatives aux activités intérieures et de plein air, et elles ne s’appliqueront donc peut-être pas toutes à vos activités. Il s’agit de lignes directrices. Pour connaître les exigences, veuillez consulter les normes.

Planifier une rencontre (évènement, rassemblement, camp de jour, activité, etc.)

    • Comment respecterez-vous les exigences provinciales et municipales en ce qui a trait à la COVID-19? Portez une attention particulière aux éléments suivants :
      • Les activités de plein air dans les parcs, sentiers, espaces ouverts (p. ex. terrains de soccer et de baseball), champs et terrains de jeu nécessitant une autorisation.
      • Les exigences et restrictions les plus récentes visant les rassemblements de masse, l’équipement de protection individuelle, la distanciation physique, les déplacements, les directives propres aux activités (p. ex. la natation, le sport), etc.
    • Comment prendrez-vous connaissance des exigences supplémentaires particulières du site que vous visitez, et comment les respecterez-vous?
    • Tous les évènements, rencontres et rassemblements de Scouts Canada doivent être limités à 50 personnes ou moins. Toutes les rencontres de section seront limitées à un maximum de 16 jeunes ou moins, divisées en 2 patrouilles (petites équipes). Comment avez-vous planifié votre rencontre en tenant compte de cette restriction?
    • Comment appliquerez-vous la règle des deux animateurs en tout temps?
    • Quels ajustements apporterez-vous à la rencontre, à l’évènement ou au rassemblement pour maintenir autant que possible une distance de deux mètres entre les individus?
      • Choisissez des activités vous permettant d’apporter et d’utiliser votre propre équipement et de respecter la distance de deux mètres.
      • Choisissez des activités sans contact.
      • Limitez le nombre de gens se trouvant dans des aires communes (p. ex. stationnements, points de départ de sentiers, mise à l’eau de bateaux, parcs et terrains publics).
    • Pour toutes les activités de plein air : comment avez-vous vérifié que le formulaire d’activité d’aventure (y compris le plan d’intervention d’urgence et l’évaluation des dangers) a bien été rempli?
    • Les animateurs, parents, tuteurs et jeunes ne doivent pas participer à des activités s’ils sont malades, même si leurs symptômes s’apparentent à un léger rhume.
      • Faites attention aux symptômes suivants : fièvre, toux, essoufflements, mal de gorge, congestion nasale, mal de tête, et sensation de malaise.
    • On conseille fortementaux personnes « à risque » et vulnérablesde ne pas participer au programme, même si elles sont en forme et qu’elles acceptent le risque. Cette définition varie légèrement selon la province, mais dans l’ensemble, chacune comprend :
    • Comment avez-vous informé les animateurs, les parents et les jeunes des exigences de leur participation?
    • Comment ferez-vous en sorte que les personnes malades ou symptomatiques, y compris celles présentant des symptômes d’un léger rhume, ne participeront pas aux activités?
      • Les animateurs devraient demander aux parents et aux tuteurs de vérifier la température de leurs enfants tous les jours avant de se rendre à une activité scoute. Cette mesure s’harmonise avec les exigences provinciales pour les écoles, garderies, camps de jour et autres activités.
      • Scouts Canada met au point une liste de vérification qui cadre avec les lignes directrices des autorités sanitaires fédérales et provinciales.

Animer une rencontre

Mesures de distanciation : Tous les participants, y compris les parents et tuteurs qui déposent leurs jeunes, doivent respecter ces mesures.

    • Comment maintiendrez-vous, autant que possible, une distance de deux mètres entre chaque personne?
      • Comment avez-vous adapté les jeux et activités?
      • Comment ferez-vous en sorte qu’aucun équipement ne soit partagé, y compris les ballons de sport et l’équipement?
    • Comment limiterez-vous le nombre de gens se trouvant à un même endroit (p. ex. toilettes, espaces publics, aires de repos)? Des toilettes sont-elles accessibles dans votre lieu de rencontre?
    • Comment limiterez-vous le nombre de gens se retrouvant dans votre espace, y compris les parents et tuteurs?
    • Si des véhicules doivent se rendre sur les lieux, devez-vous diriger le trafic?
    • Des procédures d’arrivée et de départ des jeunes qui respectent autant que possible les mesures de distanciation physique et permettent de limiter le nombre de gens se retrouvant sur les lieux doivent être élaborées. Pour ce faire, vous pourriez notamment mettre en place des points d’entrée séparés, désigner un parent ou tuteur par famille responsable de l’arrivée et du départ des enfants, fixer des heures d’arrivée différentes ou limiter le nombre de personnes pouvant se retrouver en même temps dans les portes d’entrée.
        • Aucun visiteur non essentiel ne devrait se trouver sur les lieux. Les parents et tuteurs peuvent participer aux activités au besoin, mais devraient réduire au minimum le temps qu’ils se trouvent sur les lieux.
    • Les consignes données à des individus ou en groupe doivent seulement se faire en respectant la distanciation physique de deux mètres, sauf si les individus habitent dans le même domicile.

Alimentation : Éliminez ou minimisez la distribution de nourriture.

    • Les repas libre-service et les repas communautaires, y compris les barbecues, sont interdits. Éliminez ou minimisez la distribution de nourriture autant que possible.
    • La nourriture fournie par le jeune (ou sa famille) doit être mise de côté avec les effets personnels du jeune, et seul ce dernier devrait la toucher. Si la nourriture doit être réfrigérée, réfrigérez-la à un endroit où seule la patrouille du jeune se trouve.
    • Mettez en place une politique d’interdiction de partage de nourriture et veillez à ce que tous les participants apportent leur propre bouteille d’eau. Veillez à ce que les participants indiquent leur nom sur leurs effets personnels.
    • Les aliments partagés, comme les salières et poivrières, sont interdits.
    • Comment respecterez-vous, s’il y a lieu, les règlements fédéraux, provinciaux et municipaux quant à la préparation ou à la manipulation d’aliments?

Nettoyage : Tout l’équipement et toutes les surfaces doivent être nettoyés et désinfectés avant et après leur utilisation.

    • Comment mettrez-vous à la disposition des participants des stations de lavage des mains et du désinfectant pour les mains contenant au moins 60 % d’alcool?
    • Comment nettoierez-vous les surfaces à contact élevé (p. ex. salles de bain, chaises, poignées de porte, salles de pause, équipement)?
    • Comment formerez-vous les animateurs, bénévoles et jeunes en matière de nettoyage d’équipement? Comment les formerez-vous de manière sécuritaire?
    • Si vous comptez avoir recours à des produits chimiques, connaissez-vous les instructions particulières de manutention, le traitement en cas de mauvaise utilisation, l’ÉPI requis et les autres mesures de sécurité pertinentes pour une utilisation sécuritaire?

Dépistage de symptômes :

    • Comment planifiez-vous effectuer un test de dépistage de symptômes (une obligation légale de plusieurs provinces) de tous les bénévoles et jeunes avant qu’ils accèdent à la zone d’activité?
      • Scouts Canada met au point une liste de vérification qui cadre avec les lignes directrices des autorités sanitaires fédérales et provinciales.
    • Comment serez-vous informé des symptômes que présentent les animateurs, bénévoles, jeunes, parents ou autres participants, comme la fièvre, le mal de gorge, la toux, l’écoulement nasal ou les difficultés respiratoires?
    • Avez-vous fourni de l’information à votre groupe sur l’autosurveillance de symptômes?
    • Avez-vous trouvé un endroit où les animateurs, les parents et les jeunes peuvent être séparés du groupe s’ils développent des symptômes?
      • Si un jeune ou un adulte présente des symptômes lors d’une activité ou d’une rencontre, cette personne doit être mise à l’écart des autres. S’il s’agit d’un jeune, le parent ou le tuteur de celui-ci doit en être informé et doit immédiatement aller chercher son enfant. S’il est impossible de séparer le jeune du groupe, le jeune doit rester à au moins deux mètres de distance des autres jeunes.
    • Comment noterez-vous la présence des animateurs, des jeunes, des parents et des tuteurs qui participent à vos activités dans l’éventualité où les autorités exigent ces informations (recherche des contacts)?
    • Si un membre scout se présente à une activité et présente des symptômes, quel est votre plan d’intervention?

Équipement de protection individuelle (ÉPI) :

    • Les rencontres, évènements et activités doivent être organisés de façon à éliminer autant que possible les situations où deux individus se trouvent à moins de deux mètres l’un de l’autre. Au-delà de cette distance, il n’est pas nécessaire de porter d’ÉPI.
    • S’il est impossible de maintenir la distance de deux mètres et que l’ÉPI est nécessaire, où l’obtiendrez-vous? Avez-vous pensé à mettre en place des barrières physiques pour réduire l’exposition quand il est difficile de maintenir une distance de deux mètres?
    • Aurez-vous besoin d’ÉPI particulier pour le nettoyage? De quoi aurez-vous besoin?

Responsabilités :

    • Qui fera en sorte que les animateurs, parents, tuteurs et jeunes respectent vos mesures de sécurité?
    • Avez-vous mis à jour les coordonnées des animateurs, des parents et des jeunes afin de les aviser en cas d’exposition à une personne infectée?
    • Que feriez-vous si une personne ne respectait pas vos plans ou vos lignes directrices?

Intervention d’urgence et gestion des risques :

    • Avez-vous mis à jour la section portant sur le plan d’intervention d’urgence? Cette section comprend-elle des risques spécifiques à la COVID-19 de l’endroit que vous visitez?
    • Avez-vous mis à jour le plan d’exposition aux risques en fonction de l’endroit que vous visitez?
    • Avez-vous un plan d’urgence pour affronter la COVID-19? Comment respecterez-vous autant que possible les mesures de distanciation physique?
    • Est-ce qu’un nombre suffisant de secouristes participent à la rencontre? Avez-vous des masques supplémentaires en cas d’urgence?

Réviser la rencontre

    • Comment réviserez-vous la rencontre pour déterminer ce qui a bien fonctionné, ce que vous pouvez améliorer et ce que vous feriez différemment la prochaine fois?
    • Comment informerez-vous le commissaire de groupe et les autres sections de ce que vous avez appris et amélioré?
Print Friendly, PDF & Email